Comment peindre Les passementeries or
par Daniel Ipperti


Comment peindre Les passementeries or par Daniel Ipperti

dore011dore051_copie


Le galon du chapeau :

Première étape: on applique in situ, le dégradé, chaque couleur à sa place, en fonction, soit de la lumière (les côtés), soit du relief (la bosse au centre). Ce que l'on a créé sur sa palette se retrouve sur le galon, à l'exception du blanc, surtout ne pas mettre de blanc à cette étape au risque de griser les couleurs et de fausser leur rendu. Ce sont des ombres et des lumières moyennes, prises au centre du dégradé réalisé à la page précédente.


bonaparte141bonaparte151bonaparte161

Seconde étape: je ne fond pas à proprement parler les différentes zones d'ombre et de lumière entre elles, je fait en sorte que les unes débordent sur les autres par de petits traits parallèles (repique 3/0 propre), en allant toujours du clair vers le foncé dans un premier temps puis dans un second, du foncé vers le clair. Troisième étape: je rajoute dans les zones claires, sous forme de petits traits fins, du jaune de Naples pur, sur une surface de plus en plus réduite, vers l'extérieur des cornes, ou vers le centre du reflet situé au milieu du bicorne. La peinture est ici très grasse et épaisse.

bonaparte171bonaparte181bonaparte191

...Même principe pour cette quatrième étape, mais avec ici une pointe de blanc, et sur un surface plus réduite encore. J'en profite au passage pour réaliser la cocarde et son attache.
Voilà, mon galon est terminé, après quelques retouches de-ci de-là, il y en aura d'autres certainement, mais plus tard quand tout sera sec....

...Ultimes retouches, qui une fois le travail terminé et sec, consistent en de petits traits supplémentaires sur les parties claires (jaunes de Naples et blanc) et quelques traits sombres (TOB) qui renforcent un peu plus les contrastes dans le foncé. Bon, là, je pense en avoir fini avec ce galon...


Les ornements de l'habit :

bonaparte201
Seconde étape: je porte ici les premiers éclairages, par de fine touches de jaune de Naples, en épargnant du mieux possible le centre des feuilles, et sans empâter la gravure.
Première étape : elle consiste en un premier passage de couleur moyenne sur l'ensemble des feuilles constituant la décoration de l'habit. Pour bien visualiser la gravure, je positionne ma lampe très près de la figurine, et de façon à obtenir un éclairage rasant. Les feuilles situées sous la bosse créée par la main droite, et sous le bras droit sont réalisées dans une nuance plus sombre bonaparte211

bonaparte221bonaparte231


Troisième étape: même principe que pour la précédente, mais en rajoutant du blanc au jaune de Naples. Il faut veiller à donner une impression d'éclat et un côté aléatoire dans l'application des lumières. Tout en restant logique, et cohérent, on évitera le systématique pour ne pas verser dans l'uniformité (que cela est bien dit !). J'oubliais : les surfaces à couvrir se réduisent, au fur et à mesure que l'éclairage gagne en intensité, autrement dit, plus c'est clair, plus c'est fin....

En fait, il y a une quatrième étape, dans laquelle je renforce les ombres (TOB pure), je vous invite à revenir à la page précédente (galon du chapeau). La photo montre le travail fini, sauf qu’il a fallu répéter la troisième étape, car les contrastes s’estompent quand la peinture sèche


 
S.A.R.L. METAL MODELES
2, place du 8 Mai
83440 SEILLANS

Tél. : 04 94 76 08 20
Fax : 04 94 76 08 63
PAIEMENT SECURISE

Site réalisé, hébergé et référencé par Azur-informatique - 04.94.39.85.85